Chez MARJANNE, on ne vous parle pas souvent de nos engagements. Cela ne veut pas dire qu’ils n’existent pas, au contraire. Et si vous êtes arrivée sur cette page, c’est qu’ils vous intéressent.

Primo, l’upcycling

Le gaspillage ? Très peu pour nous. Le beau est partout, y compris dans les stocks de tissus endormis des grandes maisons. C’est là que l’on va chercher les plus belles étoffes. Pour leur donner une seconde chance : la bonne.

Secundo, les ateliers de confection

Tous nos fournisseurs sont en France, ou juste à côté.
Parce que l’on a la chance d’avoir un riche vivier de talents, et qu’on veut en faire profiter le plus de monde possible avec MARJANNE. C’est pourquoi on fait appel à Chizé Confection, un atelier dans les Deux-Sèvres (79) à 20 minutes de la maison d’enfance de la créatrice. À la Bonneterie Chanteclair, à Troyes (10), réputée pour maîtriser l’art du t-shirt à la perfection. À l’Atelier Griffe Maille, à Roanne dans la Loire (42) pour le tricotage de nos pulls. Tous nos boutons, eux, sont fabriqués à Pantin.

Le but ? Mettre l’artisanat (français, of course) au cœur de nos processus.

Atelier Chizé confection

Tertio, un mouvement accessible à toutes

Chez MARJANNE, on porte une attention toute particulière aux détails. Et ça, ça demande du temps, et de l’investissement. Surtout quand on veut faire les choses correctement. Mais ça nous tenait à cœur de proposer les prix les plus justes. Pour nous, et nos partenaires.
 Meaning?  Notre vestiaire reste accessible, avec des marges calculées au millimètre (comme nos coupes et nos matières).